You are here

December 6, National Day of Remembrance and Action on Violence Against Women | Le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

12/06/2018

Unifor National

Unifor marks December 6, the National Day of Remembrance and Action on Violence against Women with a call to action to make our workplaces and communities safer.

As we remember the 13 engineering students and one worker who were murdered at l'École Polytechnique de Montréal in 1989, we also commemorate all the missing and murdered Indigenous women, trans women, and all women whose lives have been harmed or lost to gender-based violence.

Unifor has been actively supporting an International Labour Organization Convention and Recommendation on violence and harassment in the world of work, with a strong focus on the gender dimension including domestic violence. The Convention and Recommendation will create international standards and will lead to stronger legislation and tools to address violence and harassment. We are asking all members to call on the Canadian government to do its part to make sure this Convention is passed and adopted.

Our greater goal is to end the need for shelters and work toward safer workplaces and communities. Join us today and every day.

Download December 6 poster here

Download social media shareable here

Download statement here.

In solidarity,

Lisa Kelly, Director 

Women’s Department

******************************************************************************

Ce 6 décembre, Unifor souligne la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes avec un appel à l’action pour améliorer la sécurité de nos milieux de travail et de nos communautés.

Alors que nous nous souvenons des 13 étudiantes en ingénierie et de la travailleuse qui ont été assassinées à l’École Polytechnique de Montréal en 1989, nous commémorons également toutes les femmes autochtones disparues et assassinées, les femmes trans ainsi que toutes les femmes qui ont été blessées ou tuées par des actes de violence sexiste.

Unifor appuie activement la convention et la recommandation de l’Organisation internationale du Travail pour mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail en mettant l’accent sur la dimension de genre, y compris la violence conjugale. La convention et la recommandation permettront d’établir des normes internationales, et mènera a une meilleure législation et des outils plus efficaces pour traiter de la violence et du harcèlement. Nous demandons à tous les membres de militer afin que le gouvernement du Canada à contribue à s’assurer que cette convention est adoptée.

Notre but est de mettre fin à la nécessité d’avoir recours à des maisons d’hébergement et de créer des milieux de travail et des communautés plus sécuritaires. Aidez-nous à atteindre cet objectif aujourd’hui, mais aussi chaque jour de l’année.

Télécharger l’affiche de l’événement du 6 décembre ici

Télécharger le contenu partageable ici.

Télécharger la déclaration

En toute solidarité,

Lisa Kelly, Directrice

Service de la condition féminine